Merci de votre mobilisation

Marche des fiertés le 18 septembre 2021

On peut se demander « pourquoi la présence de membres d’Amnesty International, ici, aujourd’hui aux côtés d’associations valentinoises, ou d’antennes locales d’associations nationales qui défendent les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes.

Amnesty international s’appuie sur la Déclaration Universelle des Droits Humains de 1948 signée et ratifiée à ce jour par les 193 pays qui font partie de l’ONU. Certains de ces pays ne respectent pas les 30 articles de la déclaration, entre autres les droits concernant les LGBTI.

En 2018, Julien Menielle dans une vidéo visible sur le site d’Amnesty International France «voir pour comprendre les discriminations envers les personnes LGTBI » décrit les violences que subissent ces personnes, étant l’objet de nombreuses idées reçues en raison de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre ou de leurs caractéristiques sexuelles.

Depuis 2018 la situation s’est aggravé, la pandémie covid 19 ayant exacerbé les inégalités.

Le rapport annuel 2020-2021 d’Amnesty International attire l’attention sur le fait que pour de nombreuses femmes et personnes LGBTI les obstacles à l’accès de protection et à une aide se sont accrus, à cause des restrictions du droit de circuler librement, du manque de mécanismes permettant aux victimes de signaler de façon confidentielle des violences et de la suspension ou des capacités réduites des services d’assistance.

Les discriminations ancrées depuis longtemps dans les textes comme dans la pratique servent de terreau à la violence, tout en se manifestant sous d’autres formes.

En Amérique du sud et du nord

Les personnes LGBTI ont été la cible de violences et de meurtres dans plusieurs pays : Brésil, Colombie, États-Unis, Honduras, Paraguay et à Porto Rico…

La pandémie COVID-19 a eu de graves répercussions sur les personnes LGBTI, il leur a été difficile d’accéder à des services essentiels les concernant, les systèmes de santé étant concentrés sur la gestion de la pandémie. Dans de nombreux pays, le dépistage du VIH a été suspendu.

Dans les pays ou pendant le confinement, des jours de sortie en alternance hommes-femmes ont été mis en place, comme au Pérou, les personnes transgenres n’étaient pas en sécurité.

En Europe

Des personnalités politiques et religieuses ont utilisé l’excuse du COVID-19 pour tenir des propos hostiles à l’égard des personnes LGBTI, accusées d’être responsables de la pandémie. Des pays en ont profité pour limiter l’accès aux thérapies hormonales et, plus généralement, aux traitements médicaux destinés aux personnes transgenres.

En Pologne, un certain nombre de collectivités locales se sont déclarées « zones sans LGBTI ».

En Hongrie, le gouvernement profite des pouvoirs octroyés par le parlement hongrois dans le cadre de la lutte contre le coronavirus pour déposer un texte de loi qui remet en cause le droit des personnes transgenres à changer de mention de sexe à l’état civil.

Dans le même esprit, le Parlement roumain a adopté une loi qui interdisait l’enseignement des questions relatives à l’identité de genre.

Le retrait de la Turquie de la convention d’Istanbul, concernant les droits des femmes, a pour prétexte, entre autres, que cette convention de 2011 menace les «  valeurs familiales » et normalise   « l’homosexualité »

Pour terminer, une réponse à la question pourquoi la présence d’ Amnesty international:

Au mépris des principes de droit international, les personnes LGBTI, sont victimes de discriminations, de violences et d’injustices inadmissibles, souvent de la part de leur propre gouvernement, de leur entourage, de la société civile, de leur famille.

Les personnes LGBTI ne demandent pas de droits spécifiques, elles revendiquent juste le respect de leurs droits.

Les membres d’Amnesty International défendent ces droits et combattent les idées reçues.

Rappelons l’article premier de la Déclaration Universelle des Droits Humains.

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.

Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité !

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

13.10 | 17:15

Nous avons 150 à 200 livres en parfait état (tous genres) à donner. Dites-nous si vous êtes intéressés ?

...
04.06 | 16:53

Bonjour,
Où et quand peut-on amener des livres pour la prochaine foire aux livres? Aura-t-elle lieu en novembre 2020 ? Merci de votre réponse

...
17.03 | 20:10

Bonjour. J ai quatre cartons de livrester. Seriez vous intéressé pour que je vous les donne ?
Très cordialement. Marie pierre.

...
24.01 | 09:26

Bonjour a quel moment pouvons nous vous rencontrez. j'ai une situation à vous soumettre.

Je vous remercie
françoise villon

...
Vous aimez cette page